Qu’est-ce que le soubassement ?

Qu’est-ce que le soubassement ?

Il est, pour le dictionnaire, la partie inférieure d’une construction, qui se situe au-dessus du niveau du sol, reposant sur les fondations et qui sert de base aux parties supérieures. Mais voyons plus en détails ce que c’est…

Définition

En architecture, le soubassement repose directement sur le sol et constitue la base d’une fondation. C’est donc l’assise d’une construction, la partie sur laquelle l’édifice va tout porter.
Les travaux correspondants à sa mise en place sont des travaux de gros œuvre. Une fois que les fondations sont coulées, cet embasement est réalisé.

Il permet concrètement de soutenir les murs porteurs et les murs de façade d’un édifice, et constitue une étape très importante dans la construction d’une maison.
Lors de la réalisation de cette assise et suivant le type choisi, il peut être nécessaire de procéder au drainage du terrain. De plus, il est possible de laisser un espace entre les fondations et le sol du rez-de-chaussée.
Il faut savoir qu’il existe trois types d’assises différents.

Les différents types

Il y a ainsi 3 possibilités pour le fondement d’une maison :

  • le soubassement du hérisson est celui qui coûte le moins cher mais qui exige un sol plat. Dans ce genre de travaux, le sol du rez-de-chaussée va reposer directement sur les fondations, sans aucun espace. Il s’agit alors de recouvrir le sol de pierres compactées et de couler une dalle (munie d’un treillis métallique) sur cette base. Un film plastique est ensuite disposé pour empêcher les remontées d’humidité et pour assurer l’isolation de la maison.
  • le soubassement du vide-sanitaire laisse un espace d’au moins 20 cm entre le sol et les fondations. Fiable et solide, il permet de répondre au problème des terrains en pente, sans creuser de manière importante, et il protège la maison des infiltrations d’eau et des risques d’inondation. Il coûte 30 euros supplémentaire au m² par rapport au type hérisson, car l’espace est constitué d’au moins 2 rangs de béton hydrofugé (ou de moellons) et le plancher de hourdis et de poutrelles en béton armé, puis d’une dalle de compression (munie d’un treillis) en béton armé.
  • le soubassement du sous-sol est celui qui coûte le plus cher (160 euros de plus au m² que le type hérisson) car il demande à creuser le sol fortement. Mais il permet d’avoir une surface habitable beaucoup plus importante (avec un garage, un atelier ou une cave…) et apporte de la valeur ajoutée à la maison. Mais attention, il demande un drainage de terrain qui soit effectué avec le plus grand soin pour empêcher les inondations. Et sur un sol plat, l’accès au sous-sol exigera la création d’une pente, ce qui jouera sur l’esthétique extérieure.

A noter que pour une maison à ossature en bois, l’assise peut être faite avec une dalle de bois se reposant sur des pilotis (ou des plots) ou avec une dalle de béton classique. Et une fois l’embasement terminé, les murs de la maison peuvent être montés. Dans tous les cas, pour tout renseignement ou devis, n’hésitez pas à faire appel à notre professionnel.

Pour en savoir plus

Articles en relation