L’étape de construction du plancher

L’étape de construction du plancher

Parmi les étapes du gros œuvre, l’étape de construction du plancher fait partie des moments les plus délicats et qu’il faut savoir considérer avec le soin qu’il mérite. Afin de vous aider dans cette tâche, nous vous proposons de revenir sans attendre sur les différents types de plancher, leurs atouts et leurs particularités.

Tout savoir sur le plancher en bois : nos conseils

Découvrez sans plus attendre trois types de planchers en bois à adopter ou non dans votre logement !

Le plancher poutrelle

Les planchers réalisés en béton armé et coulé sur place se caractérisent par un poids particulièrement important et nécessitent des travaux d’envergure. Pour permettre aux particuliers de les réaliser sans trop de complications, les constructions ont proposé une nouvelle technique : les planchers poutrelles ou encore appelés, les planchers hourdis. Ces derniers sont composés de trois éléments, soit : les poutrelles, qui tiennent les hourdis et permettent de répartir les charges, les hourdis qui sont les supports pour la chape et la chape en tant que telle, soit le sol, que l’on recouvrira dans un second temps avec la finition souhaitée (parquet, carrelage ou autre).

Ce qu’il faut savoir sur le plancher collaborant

Les planchers collaborant reposent sur une association : celle de deux matériaux. Le premier n’est autre que le béton. De par sa nature, il comporte un atout de taille, sa résistance et un inconvénient majeur puisqu’il se révèle très cassant en traction. Pour obtenir un rendu fiable sur le long terme, il ne peut être utilisé seul. Il est alors nécessaire de le coupler à d’autres matériaux. Ainsi, on l’associe généralement au bois ou à l’acier.

Le plancher en béton fibré

Loin d’être une valeur sûre sur le long terme, le plancher en béton armé a tendance à se fissurer avec le temps. Pour limiter ces effets, mieux vaut opter pour le béton fibré qui est un béton classique auquel on a tout simplement ajouté des fibres végétales, métalliques ou plastiques. Grâce à ces fibres, les zones de béton qui ne bénéficient pas directement du soutien de l’armature seront plus résistantes à la traction et ainsi, ne se fissureront pas. Le rendu esthétique du béton sera alors meilleur et son état, plus durable.

Vous voulez en savoir plus sur les différents types de parquets, bénéficier de conseils personnalisés et planifier plus concrètement vos travaux à venir ? Notre annuaire en ligne a été pensé pour vous ! En seulement quelques clics, vous pourrez avoir accès à tous les professionnels présents dans votre secteur.

Pour en savoir plus

Articles en relation