Comment bien choisir l’emplacement de sa future maison ? 

Comment bien choisir l’emplacement de sa future maison ?

Choisir le lieu où construire votre future maison suppose la prise en compte de certains paramètres importants, relatifs à la situation géographique du terrain à bâtir. Il s’agit des aspects qui contribueront à la qualité de vie dans la zone. Ainsi, vous devez idéalement tenir compte :

  • de la disponibilité et de la proximité des moyens de transport,
  • de la disponibilité des réseaux routiers,
  • de la présence des services et établissements scolaires, des centres de santé,
  • de la proximité des commerces, des équipements sportifs et culturels,
  • de la sécurité, du calme dans les environs.

A cet effet, il serait à votre avantage de choisir un emplacement de terrain dans une commune où les autorités se soucient de la qualité de vie des habitants, et œuvrent quotidiennement à la protection de l’environnement. Ce sont des facteurs qui valoriseront votre investissement, et qui présageront d’un quotidien apaisé pour vos proches et vous. Aussi, il serait intéressant pour vous de visiter le quartier de jour comme de nuit, afin d’apprécier l’ambiance par rapport à l’emplacement de votre future maison, et de décider si elle vous convient effectivement.

Les critères de choix liés au terrain à bâtir

Ils sont plus délicats et d’ordre technique. Vous pouvez les apprécier vous-même, ou solliciter l’expertise d’un professionnel de la construction ou d’un architecte. Ici, les critères de choix de l’emplacement de votre future maison sont :

  • le lotissement,
  • la situation géographique du terrain (secteur diffus, terrain isolé),
  • la forme du terrain (carré, polygonal, pentue),
  • la nature du sol,
  • la viabilité (raccordement au réseau d’eau, d’assainissement, d’électricité, de gaz et de téléphone).

Un terrain situé en lotissement suppose que vous pouvez entamer les travaux de construction dès que la vente est finalisée. Ce sont souvent des parcelles bornées, dont les dimensions et limites sont connues avec précision, ce qui n’est pas souvent le cas lorsque la parcelle est située en secteur diffus. Dans ce cas, un bornage et une étude de dimensions par un géomètre expert s’impose. Dans une zone isolée, le risque est peut-être d’acheter un terrain non-viabilisé, et où les équipements essentiels à la vie quotidienne ne sont pas disponibles.

Il est donc souhaitable de privilégier les parcelles loties qui permettent d’entamer la construction au moment où il vous plaira, sans avoir encore à mener des formalités administratives qui vous prendraient du temps. En ce qui concerne la nature des sols, misez idéalement sur un sol sablonneux au détriment d’un sol argileux beaucoup plus instable, et potentiellement plus onéreux.

Pour faire un choix d’emplacement qui convienne à vos aspirations et qui soit respectueux de l’environnement, consultez notre annuaire afin de recourir à des professionnels qualifiés en ce sens.

Pour en savoir plus

 

Articles en relation