L’étanchéité de sa maison

L'étanchéité de sa maison

L’étanchéité de sa maison suppose une protection contre les pénétrations d’air et d’eau. Ainsi, il faut notamment songer à l’étanchéité à l’air en aménageant les toitures comme il faut.

L’étanchéité à l’air désigne la sensibilité d’une construction aux infiltrations et aux fuites d’air passant par l’enveloppe du bâtiment. Ainsi, en réalisant des travaux de gros œuvre, l’étanchéité des installations à l’air doit être une priorité. Elle nécessite non seulement des conseils pour sa toiture, mais aussi la mise en place de systèmes adaptés tels que des écrans ou des membranes, et l’utilisation d’accessoires convenables (adhésifs, joints, mastic d’étanchéité) afin de protéger sur le long terme l’enveloppe du bâti, et en assurer l’étanchéité de façon permanente. C’est aussi cette enveloppe qui permet la réduction des pertes de chaleur vers l’extérieur, ou les gains indésirables de chaleur en été. Pour cela, on y ajoute l’isolation afin de bénéficier de meilleures performances.

C’est pourquoi il est en outre recommandé, lors de l’achat ou de la location d’une maison, de réaliser un test d’infiltrométrie et de vérifier les points suivants :

  • La présence ou non de trous et de fissures dans les murs et sur les planchers
  • La présence ou non de tâches d’humidité sur les parois
  • La présence de courants d’air en utilisant un briquet ou une feuille de papier hygiénique
  • L’humidité des murs du sous-sol s’il y en a un

L’étanchéité à l’eau

Elle est une priorité lorsque sont réalisés des travaux de gros œuvre, dans la mesure où elle représente un des facteurs les plus déterminants pour le confort de la maison. Assurer l’étanchéité de sa maison passe donc obligatoirement par la mise en place de mesures et dispositifs destinés à en préserver l’imperméabilité.

Dans les zones où des excès d’eau sont remarqués par exemple, il est nécessaire de réaliser des soubassements. De même faut-il prioriser l’imperméabilisation des parois enterrées, conformément aux directives définies par le DUT 20.1. C’est un procédé qui ne supprime par les remontées capillaires, mais permet tout de même de les contenir. Le résultat est plus ou moins durable selon les produits ou matériaux employés ; par ailleurs, le niveau d’imperméabilité peut diminuer à cause d’un tassement de terrain ou de fissures structurelles. La mise à jour des fondations est donc nécessaire pour se faire une idée de l’état général des structures en vue d’adopter le système le plus adéquat.

Les techniques employées lors des travaux de gros œuvre pour assurer l’étanchéité de sa maison s’appliquent aussi bien aux anciennes maisons qu’aux nouvelles. Ainsi, le choix du système et de son niveau de performance se détermine selon :

  • La nature du sol et son taux d’humidité
  • Le type de maçonnerie
  • La configuration de la maison

Il faut par ailleurs noter que les terrains rocheux, sableux, et graveleux ne retiennent pas les eaux souterraines ou de ruissellement, qui s’écoulent naturellement sans exercer d’impact important sur les soubassements.

Sur les terrains à pente, la réalité est toute autre. Les eaux s’infiltrent dans le sol et stagnent au pied des fondations en provoquant des remontées capillaires. Dans ces cas, le problème peut être réglé à la faveur d’une pose de membrane bitumeuse thermofusible.

Le besoin de professionnels pour assurer l’étanchéité de sa maison est une évidence. Notre annuaire fournit à cet effet de bonnes adresses.

Pour en savoir plus

Articles en relation